Actualités
rss


14.06.2016

Transport Norbert Maes est, depuis 35 ans déjà, un client fidèle de Renault Trucks

Déjà plus de 89 Renault Trucks achetés

Voici précisément 35 ans que Transport Norbert Maes a acquis ses premiers tracteurs chez Renault. Récemment, la société de Lichtervelde a de nouveau commandé 5 Renault Trucks T, ce qui porte le nombre de véhicules achetés à 89. Avec ces 5 exemplaires, le nombre d’exemplaires de la gamme T atteint 17. Tous les poids lourds proviennent du Garage Vansteeland d’Izegem. « Car on achète avant tout un bon service », affirme Hendrik Maes qui dirige la société familiale.

Transport Norbert Maes a été créé au début des années ’30 par Honoré - le grand-père de Hendrik - et ses frères Adiel et André. « A l’origine, mon grand-père et ses frères transportaient du gravier au départ de la gare de Lichtervelde », raconte Hendrik Maes. « Au moyen d’un cheval et d’une charrette, ils amenaient le gravier vers les routes rurales afin de les stabiliser. Le transbordement du gravier du wagon sur la charrette s’effectuait encore à la main. En saison, mon grand-père allait aussi chercher des moules dans la ville néerlandaise de Philippine. Il pouvait dormir pendant ce long voyage car le cheval connaissait le chemin. »

Quelques années plus tard, Honoré lance sa propre société de transport. Cheval et charrette font place à un camion de l’armée américaine datant de la 1ère guerre mondiale. Les pneus pleins sont remplacés par des pneus à air, le moteur à essence par un diesel. A l’époque déjà, Honoré Maes transportait essentiellement des matériaux de construction. En 1960, il se lance dans le transport de ciment en vrac, qui constitue toujours une des principales activités de la société.

En 1967, la société se scinde en deux : Colpaert-Maes et Transport Norbert Maes, le père de Hendrik. Après l’accident mortel de Norbert Maes, en 1973, Hendrik, alors âgé de 19 ans, et sa mère prennent la direction de la société. L’affaire se développe et les activités se diversifient. « Suite à la crise dans le secteur de la construction, nous avons lancé le transport international », déclare Hendrik Maes.

En 1981, le jeune dirigeant se tourne vers le Garage Vansteeland à Izegem et acquiert son 1er Renault. « En raison du grand succès rencontré avec ce Renault R 310 et l’énorme implication de Vansteeland, nous avons acquis, les années suivantes, d’autres véhicules du constructeur français », poursuit Hendrik Maes. « Dont quatre R 310, trois R 370, six R 340 et un R 365. Nous nous sommes défaits des deux premiers Renault en 1989. Ils affichaient alors plus d’un million de kilomètres au compteur sans avoir dû remplacer quoi que ce soit au moteur, à la boîte de vitesses ou au pont arrière. »

En 1990, la société de transport est invitée à Bourg-en-Bresse en France pour la présentation de la gamme révolutionnaire AE, le Magnum. En 1990, Transport Norbert Maes prend possession du tout premier Renault AE en Belgique. Le Renault Magnum a été produit jusqu’en 2013 avant d’être remplacé par les Renault Trucks T, les véhicules qui s’imposent aujourd’hui au sein de la société de Lichtervelde.

La société possède 2 types de Renault Trucks T. Le T 480 High avec un moteur de 13 litres est mobilisé pour le transport international et le T 460 avec un moteur de 11 litres est utilisé pour le transport de béton au moyen de semis bennes. « A l’international, nous roulons avec des véhicules frigorifiques chargés de biens alimentaires », dit Hendrik Maes. « Surtout vers la France mais parfois aussi vers l’Allemagne ou les Pays-Bas. Ces véhicules disposent d’un plancher totalement plat et le lit inférieur est un peu plus haut. Les chauffeurs passent la nuit dans leur cabine. »

Le Renault Trucks T 460 plus léger est exploité pour le transport de béton. « Nous transportons 50 à 60 sortes de béton en vrac, jusqu’à Paris et Amsterdam. Les chauffeurs dorment rarement dans leur cabine. Pour ce transport, le poids à vide est très important. Les véhicules sont chargés sur un pont-bascule et le chargement s’arrête lorsque le poids maximal autorisé est atteint. Nous possédons encore un porteur qui transporte des fûts de 200 litres vides. Evidemment, le poids n’est, dans ce cas, pas important. »

La société achète tous ses véhicules. Le kilométrage annuel varie de 100.000 à 140.000. Les véhicules qui roulent à l’international sont remplacés après 5 ans, les tracteurs qui transportent du béton après 7 ans. Le petit entretien s’effectue au sein du garage de la société. Pour les interventions qui nécessitent l’ordinateur, la société fait appel à Vansteeland. « Et après toutes ces années, nous en sommes toujours satisfaits », souligne Hendrik Maes. « Vous n’achetez pas seulement un camion, mais aussi et surtout un bon service. »

rss
À voir aussi