Actualités
rss


 

14.08.2013

MISE EN SERVICE DU CAMION-CITERNE RENAULT MIDLUM CHEZ LES POMPIERS DE SINT-GILLIS-WAAS

Nouveau camion-citerne Renault Midlum

MISE EN SERVICE DU CAMION-CITERNE RENAULT MIDLUM CHEZ LES POMPIERS DE SINT-GILLIS-WAAS

A peine 48 heures après avoir réceptionné leur nouveau camion-citerne, les pompiers de Sint-Gilis-Waas ont pu étrenner leur Renault Midlum suite à un accident sur l’E34. Pour le corps de Sint-Gilis-Waas, il s’agit du tout premier camion-citerne neuf. Les pompiers utilisaient en effet précédemment des camions d’occasion, qu’ils récupéraient des corps de Beveren et Saint-Nicolas.

Les pompiers de Sint-Gillis-Waas ont besoin de leur propre camion-citerne en raison des risques spécifiques de la région qu’ils couvrent. Les territoires forestiers de Reinakker, Heykavel, Bagonie et De Klinge ne disposent d’aucunes ressources d’eau pour éteindre les incendies. En cas d’incendie, le  corps de pompiers doit donc faire appel à sa propre citerne. Les risques croissants dans la zone artisanale du Kluizenhof et de Hoogeindeken justifient également l’achat d’un camion-citerne neuf.

Disposer de son propre camion-citerne ne constitue pas un luxe superflu, en témoigne l’intervention sans délais du Renault Midlum, dans le cadre d’un grave accident sur l’E34, à Vrasene : un camion chargé de bonbonnes d’hydrogène s’est retrouvé dans la berme centrale et a pris feu. Les pompiers de Sint-Gillis-Waas, en collaboration avec leurs collègues de Beveren, Kruibeke et Saint-Nicolas, ont arrosé les bonbonnes afin de les refroidir. Pour ce faire, ils ont utilisé le Renault Midlum flambant neuf.

Le Renault Midlum a été transformé en véhicule d’incendie par la société Dias en Zn, implantée à Stekene. Un conducteur et deux accompagnateurs peuvent prendre place dans la cabine. L’arrière comprend une double structure avec une citerne de 8.000 litres, renforcée de fibre de verre, ainsi qu’un compartiment de pompage doté de vastes casiers de rangement. On y retrouve, notamment, une pompe Godiva d’un débit de 3.000 litres par minute, sous une pression de 10 bars.

Il y a également un réservoir à détergent de 200 litres en acier inoxydable, ainsi qu’un mélangeur à mousse. Ce mélangeur intermédiaire peut mélanger l’eau au détergent, destinée à l’installation d’arrosage de la route. Une tige munie de dix têtes de gicleur, et située sous la cabine, peut ainsi nettoyer le revêtement de la route. Le camion comprend également deux appareils respiratoires, deux lances, deux moniteurs de sol, trois tonneaux de mousse de catégorie B et bien entendu les indispensables tuyaux de refoulement de 45 et 70 mm.

« Le nouveau camion-citerne est un véhicule de première ligne, qui participe à chaque intervention impliquant un incendie », déclare Jean-Paul Heyens, chef de corps. « Ses principaux atouts sont la puissante pompe Godiva et le moniteur Protek. En cas d’incendie industriel, ce moniteur permet déjà l’arrosage à 50 mètres de distance, à un puissance de 3.000 litres par minute. »

rss