Actualités
rss


16.11.2016

Martin Van Den Brink et toute l’équipe au Rallye Dakar 2017

Départ Asunción janvier 2017

Esprit d’équipe, persévérance, dur labeur et détermination ont permis à Mammoet Rallysport de tout de même pouvoir participer au Rallye Dakar. En janvier 2017, Martin van den Brink prendra le départ à Asunción (au Paraguay) au volant d’un Renault Trucks Sherpa.


Esprit d’équipe, persévérance, dur labeur et détermination : voilà, selon Martin van den Brink, les ingrédients du succès de Mammoet Rallysport. « Ajoutez une touche d’engagement et de nombreux partenaires fidèles, et la boucle est bouclée. » Mammoet Rallysport s’est battu bec et ongles pour participer au Rallye Dakar en janvier 2017. « Nous n’abandonnons jamais », explique Martin van den Brink avec pugnacité.

Partenaires fidèles

« Il a rapidement été clair qu'en cas de besoin, je participerais au rallye Dakar avec le camion de Pascal de Baar. » Mais on n’en est pas arrivé là. Après les ennuis de septembre, Mammoet Rallysport a connu de bonnes nouvelles à la mi-octobre. « Au cours des premières semaines d’octobre, nous avons discuté avec nos partenaires. Nous avons alors réalisé que nous étions en contact avec des personnes dévouées. Elles se sont toutes assurées que nous puissions construire un nouveau Sherpa. »

Martin van den Brink ne cache d’ailleurs pas son admiration et sa reconnaissance à l’égard des partenaires de l’équipe de rallye de Harskamp. « Je suis extrêmement reconnaissant qu’ils nous aient tendu la main. Nous pouvons ainsi participer au Rallye Dakar avec toute l’équipe et dans les camions que nous souhaitions utiliser. Nos partenaires ont une grande confiance en notre équipe, ce qui est très agréable. La plupart d’entre eux collaborent avec notre équipe depuis neuf ans déjà. Cette relation nous encourage naturellement à ne pas abandonner. »

Problème suivant : le temps

Après avoir en grande partie résolu les soucis financiers, un autre « petit » problème est survenu. « Outre le manque d’argent, le temps est un facteur important. Le temps nous est en effet compté. Les hommes de Mario Kress travaillent d’arrache-pied dans l’atelier de Zidovic (situé à 70 kilomètres de Prague). Trois équipes travaillent pour que le camion soit prêt à temps. Je suis persuadé que, malgré le délai serré, tout va bien se passer. »

Martin van den Brink souhaitait ardemment poursuivre le projet qu’il avait lancé avec Renault Trucks, Mammoet et Mario Kress. « Ce serait vraiment dommage de devoir arrêter après deux ans et demi. C’est également ce que pensent nos partenaires. Je suis donc particulièrement heureux que nous puissions suivre nos plans. Nous irons tester le nouveau camion en Slovaquie les 10 et 11 novembre. Ensuite, le 15 novembre, nous nous rendrons en France, à Château Les Tours, pour ajuster le camion avec les spécialistes de la suspension de Reiger. Le 25 novembre, les camions embarqueront sur un bateau vers l’Amérique du Sud. »

Pas de pression

Après les tracas de janvier et septembre, l’équipe de Mammoet Rallysport a revu ses exigences sportives. « Nous ne voulons pas nous mettre de pression cette année. Notre objectif d’origine était d’arriver dans le top cinq du rallye Dakar en 2017. Nous avons revu nos ambitions à la baisse et nous visons à présent le top dix. Oui, c’est un petit retour en arrière, mais je pense que tout le monde comprendra, compte tenu des événements de cette année. Nous sommes extrêmement ravis de pouvoir participer avec toute notre équipe. Pour nous, il s’agit déjà d’une victoire en soi », conclut-il.

rss
À voir aussi